Rouen

Rouen : la ZAC Flaubert prend son envol

Un nouveau pas a été franchi dans l’ambitieux projet de création de la ZAC Flaubert, à Rouen. Le 23 juin dernier, le Conseil Communautaire de la CREA a approuvé la création de cette zone d’activité. Celle-ci s’étend sur 90 hectares, délimitée par l’avenue Jean-Rondeaux à l’Est, la rue de la Motte au sud, la rue Bourbaki à l’ouest, le quai de France et le boulevard Béthencourt au Nord.

Le site présente de nombreux atouts, et notamment sa proximité immédiate avec le centre-ville. Ce projet s’inscrit également dans un cadre naturel exceptionnel : une opportunité unique pour le renouvellement de cet ancien espace industriel.

Dès à présent, la programmation et la réalisation d’une première tranche se concrétisent le long de l’avenue Jean Rondeaux, qui sera desservie en 2018 par la nouvelle ligne de transports en commun, l’Arc Nord Sud.

Les phases d’études et les concertations qui ont précédé la création de la ZAC ont permis de poser les grands principes et les ambitions de cet écoquartier. L’objectif est avant tout de reconstruire la ville dans une démarche de développement durable, mais aussi de structurer les espaces naturels et les espaces construits, ainsi que d’organiser les mobilités.

La maîtrise de la consommation d’énergie, notamment par le développement des énergies renouvelables, ainsi que la gestion de l’eau et des rejets maîtrisés, sont au cœur des préoccupations.

Ce quartier, qui se veut intergénérationnel et vivant, porte une volonté : celle de créer une nouvelle attractivité au travers d’une approche de mixité entre les fonctions métropolitaines, économiques, culturelles et d’habitat.

Les chiffres montrent l’ampleur du projet : environ 450 000 m² de plancher seront réalisés sur une vingtaine d’années. 40 à 50% de cette surface sera dédiée à l’habitat, 5 à 10 % aux équipements et espaces publics et 45 à 50 % aux activités.

Prochaine étape : déterminer les charges foncières à céder à court terme, dans un calendrier cohérent avec la mise en service de la nouvelle ligne de transports en commun l’Arc Nord Sud.

Une consultation de promoteurs sera lancée début 2016, en vue d’engager la première phase Jean-Rondeaux comportant environ 200 logements et 10 000 m² de surfaces économiques.

Retour en haut de la page